vendredi 15 décembre 2017

Péché mignon

Pour la photo du mois de décembre, on nous propose "Péché mignon". Je ne serai probablement pas la seule, mais moi, la chose à laquelle je ne peux pas résister, c'est le chocolat ! Et les douceurs en général.

Alors, pour illustrer le thème, voici une part d'un délicieux fondant au chocolat - fait maison avec mon fils et photographié un samedi après-midi pluvieux. Pour les gourmands, voici où j'ai trouvé la recette simplissime. J'ai juste ajouté quelques noix de pécan pour un peu de croquant...


Quels sont les péchés mignons des autres participants ?

Akaieric, Lyonelk, Jakline, Alban, Wolverine, écri'turbulente, Frédéric, Pat, Mirovinben, DelphineF, Tambour Major, Kellya, Christophe, Morgane Byloos Photography, Cricriyom from Paris, Brindille, Lilousoleil, Giselle 43, Chiffons and Co, Betty, Blogoth67, Gilsoub, Angélique, magda627, Danièle.B, Lau* des montagnes, Josette, François le Niçois, Mamysoren, Tataflo, Carolyne, Ventsetvoyages, Alexinparis, El Padawan, Aude, Memories from anywhere, Eurydice, Krn, Sous mon arbre, Cara, Céline in Paris, Magouille, Amartia, BiGBuGS, Chat bleu, Laurent Nicolas, Philisine Cave, La Tribu de Chacha, Bubble gones, Sandrin, Who cares?, Gine, Marie-Paule, Renepaulhenry, Shandara, Josiane, Philae, Escribouillages, Nicky, Lavandine, J'habite à Waterford, Lavandine83, Xoliv', Pilisi

lundi 11 décembre 2017

Paroles de Bibous

Ça faisait bien longtemps que je n'avais plus publié un article comme celui-ci, mais si je veux recommencer à être plus présente sur ce blog, autant reprendre les bonnes vieilles habitudes. Voici donc de nouvelles Paroles de Bibous (avec un 's' à la fin, puis qu'ils sont désormais deux à nous faire rire avec leurs bons mots), les perles de mes deux enfants.


> Mon grand de 6 ans et demi me parle d'une petite fille qui est à la structure d'accueil parascolaire avec lui.
D'un ton outré : Tu sais, Élodie, elle est plus plus petite que moi, mais elle a même pas peur de moi !

> Notre petit de 3 ans, en montrant une illustration dans un livre d'images :
- C'est un... chameaudaire !

> Un matin, le grand est déjà parti à l'école. Son petit frère essaie de s'emparer d'une caisse de jouets, mais murmure d'un ton théâtral:
- Oh, c'est lourd ! Si seulement mon grand frère était toujours là pour m'aider...

> Avec mon petit, on joue à se chatouiller et à se dire des mots gentils.
Moi : Je t'aime gros comme un camion.
Lui : Moi je t'aime gros... comme une grosse patate !

> Dans un espace de jeux, mon petit me demande de ramper dans un genre de tuyau.
Moi : Non, je suis trop vieille pour ça !
Lui : Mais non, t'es pas vieille ! Tes cheveux, ils sont pas blancs.

> Je câline mon minus et lui parle comme à un tout-petit, l'appelant "mon bébé".
Lui : Je suis pas un bébé ! Je suis un humain normal !



Et les vôtres, qu'est-ce qu'ils on dit de mignon ou de drôle, ces derniers temps ?

vendredi 1 décembre 2017

Douce neige d'automne

Elle est tombée dans la nuit et s'est accrochée partout où elle le pouvait : sur les toits des maisons, sur les voitures, sur le bord des chemins et les arbres.


La neige, la première de la saison.


Une balade dans la forêt dans les hauteurs. Le calme. Je suis la première à emprunter le chemin, si l'on excepte les quelques animaux qui ont laissé leur trace.


Je m'arrête un instant et écoute. Rien. Juste un silence feutré, si doux et si intense. Douce neige qui absorbe les sons. Jusqu'à ce qu'un bruit de moteur me rappelle que je ne suis pas si loin de la civilisation.


Quelques minutes de solitude - délicieuse solitude, tranquillité voluptueuse - avant de reprendre ma vie.

mercredi 29 novembre 2017

Sur le chemin de l'école

Ce matin, sur le chemin de l'école avec mon grand de six ans.

Moi : C'est chouette, on n'a pas besoin de courir pour une fois.

Puis mon regard se pose sur son dos... sans cartable.

On a du faire un aller-retour en courant, finalement.

mardi 28 novembre 2017

Y a une dame qui...

L'autre jour, j'ai pris le car postal pour rentrer chez moi, à l'heure où des enfants le prenaient pour se rendre à l'école dans le village voisin.

À un arrêt, le bus stoppe et ouvre ses portes, mais personne ne descend. Un des gamins s'était sans doute amusé avec le bouton stop. Les enfants se font donc réprimander par leur accompagnatrice, qui, faute d'avoir pincé le coupable, leur demande de tous s'excuser auprès du chauffeur.

- Pardon !
- Pardon !
- Pardon !

Puis un enfant, un petit malin juste à côté de moi lance :

- Hé, mais y a une dame qui a pas dit pardon !

En effet, c'était moi !

mercredi 15 novembre 2017

samedi 11 novembre 2017

Les images du souvenir

Après quelques semaines passées à choisir les photos, à les retravailler, et enfin à les disposer sur les pages de l'album, j'ai enfin commandé - il y a quelques jours - le livre photo de l'année 2015.

2015, parce que j'ai décidé en décembre l'an dernier que je voulais en faire un par année. Qu'il y a un an, c'était la fin de l'année 2016 et que j'ai donc commencé par cette année-là. Et que je me suis donc récemment décidée à créer les autres petit à petit, en remontant le temps.

C'est un exercice étrange que de choisir parmi toutes les photos qu'on a pu faire pendant un laps de temps donné celles qui auront l'honneur de figurer dans l'album. D'êtres vues par ceux à qui nous le montreront, regardées maintes et maintes fois - celles qui échapperont à l'oubli.

Neige de février

Sur les milliers de photos que j'avais faites cette année-là, et une fois mises de côté les photos floues, les photos inintéressantes, celles où on ferme les yeux ou se gratte le nez, il y en avait encore plusieurs centaines que j'aurais voulu voir y figurer. Parce qu'elles étaient belles en elles-même ou parce qu'elles me rappelaient un moment de vie, un souvenir que je voulais conserver, raviver à chaque fois que j'en verrais les images.

En faisant cet album longtemps après que les photos ont été prises, je pensais que j'aurais plus de recul et que je choisirais plus facilement quelles photos avaient vraiment de l'importance, lesquelles méritaient d'avantage d'être gardées. J'avais à la fois raison et tort.

Raison parce que le recul nous fait voir certaines choses, comme ce garçon qui prenait part à nos fêtes de familles et qui n'en fait désormais plus partie - même s'il reste un ami. Je ne suis pas une adepte de l'effacement de l'histoire, alors j'ai gardé quelques photos de lui pour l'album.

Tort parce qu'avec les années, les photos et les souvenirs qu'ils représentent deviennent anciennes et leur valeur augmente - comme les antiquités que l'on achète aujourd'hui à un prix plus élevé que l'original. Le moindre sourire de mes garçons devient précieux, la moindre sortie en famille dont on se souvient devient un moment à conserver en mémoire.

Couleurs de l'automne

J'ai finalement gardé environ 300 photos, disposées sur les 60 pages du livre. Une année en 300 photos. Je continuerai à créer ces albums - dès qu'on sera en janvier, je pourrai commencer celui de 2017, et un jour, quand j'aurai le temps, je ferai celui de 2014, puis des années précédentes. Pour continuer à raviver ces souvenirs, et pouvoir les partager avec d'autres.

mardi 24 octobre 2017

Réveil nocturne

Cette nuit, mon petit de 3 ans arrive en pleurnichant dans ma chambre :

- J'ai plus d'eau dans ma gourde !

Je me lève donc pour la lui remplir pendant qu'il retourne dans son lit, puis je lui tends sa gourde.

Il la repousse alors en disant : "J'ai pas soif !" et ferme les yeux pour s'endormir.

Nanmého ! ;)